Ga verder naar de inhoud

À PROPOS DE BOUM!

Saviez-vous que la théorie du Big Bang a été écrite à Leuven ? Quand il lance sa théorie de l’atome primitif en 1931, le professeur Georges Lemaître met le monde sens dessus dessous, faisant par la même occasion trembler la science sur ses fondements.

Leuven était donc l’endroit de prédilection pour un festival urbain dédié au cosmos et à sa « naissance ». À l’automne 2021, KU[N]ST Leuven organise un festival culturel urbain de grande envergure proposant des regards très diversifiés sur la fascination et l’étonnement qu’exerce le cosmos.

Keyvisual FR small

Source d’inspiration

Depuis toujours, la naissance du cosmos et l’apparition de la vie sur terre – et dans l’univers ! – passionnent l’humanité. Mais au-delà de donner aux scientifiques l’envie de faire toute la lumière sur l’apparition de la vie sur terre, cette fascination a également titillé l’imagination d’artistes qui ont produit des œuvres qui, aujourd’hui encore, nous touchent. Le phénomène du Big Bang a également véritablement nourri la créativité de musiciens, d’écrivains et de dramaturges.

Pendant trois mois, BOUM! proposera de découvrir l’immense beauté culturelle qui a émergé du Big Bang. Expositions, conférences, musique, balades urbaines, événements participatifs, spectacles à contempler ou à écouter... au-delà de votre cœur, votre esprit, lui aussi, fera BOUM! à l’occasion du festival urbain consacré au Big Bang et au sensationnel impact de la grande déflagration primitive.


BOUM ! C’EST PARTI

Un événement artistique marquera le coup d’envoi des trois mois qui font BOUM! Réservez d’ores et déjà dans votre agenda le week-end des 15, 16 et 17 octobre, sur le site de l’Abbaye de Parc.

Georges Lemaître © Archives of the Université catholique de Louvain, Archives Georges Lemaître
Georges Lemaître © Archives of the Université catholique de Louvain, Archives Georges Lemaître

Qui est Georges Lemaître ?

Georges Lemaître est le père de la théorie du Big Bang et le fondateur de la cosmologie moderne. Il est donc grand temps d’apprendre à mieux connaître ce célèbre homme de science – dont certains découvrent peut-être à l’instant l’existence.

Georges Lemaître est né à Charleroi le 17 juillet 1894. Après la Première Guerre mondiale au cours de laquelle il se battra sur le Front de l’Yser, il étudie les mathématiques et les sciences physiques, avant de se lancer dans des études de théologie. Il est ordonné prêtre en 1923. En 1925, il est nommé à la KU Leuven et poursuit ses recherches cosmologiques.

Dans les années 1920, Georges Lemaître séjourne souvent à l’étranger. Il travaille pour des institutions de renom, notamment à l’université de Cambridge au Royaume-Uni, et obtient un doctorat au célèbre Massachussetts Institute of Technology, aux États-Unis. Pendant sa période américaine, il rencontre des cosmologues de premier plan tels qu’Edwin Hubble. Inspiré par ces diverses théories et approches, il publie en 1931 son célèbre article dans le magazine Nature. Notons que Georges Lemaître va à l’encontre des théories scientifiques dominantes de l’époque. Jusqu’alors, on croyait que l’univers était statique, et qu’il en avait toujours été ainsi. S’appuyant sur la théorie de la relativité d’Albert Einstein, Lemaître montre que, depuis son origine, l’univers est en expansion. Tout est donc parti d’un atome primitif. Ce fut le « jour zéro », marquant le commencement du temps et de l’espace. Il l’appelait également parfois « le jour sans passé ».


Georges Lemaître & Andrée Bartholomé, 1959, © Archives of the Université catholique de Louvain, Archives Georges Lemaître
Georges Lemaître & Andrée Bartholomé, 1959, © Archives of the Université catholique de Louvain, Archives Georges Lemaître

La théorie de Georges Lemaître sera contestée pendant de nombreuses années, et un de ses confrères la qualifiera de manière quelque peu ironique de « théorie du Big Bang ». Au 20e siècle, ses idées restent dans l’ombre. Ce n’est que dans les années 1960 que sa théorie sera généralement admise et que, lentement mais sûrement, il sera reconnu pour son œuvre de pionnier. Malgré quelques nominations, il ne décrochera jamais le prix Nobel.

Fait surprenant : Georges Lemaître était également prêtre. Il parvenait toutefois à séparer très clairement ses conceptions de cosmologue et son sacerdoce. À ses yeux, la science et la foi étaient deux mondes distincts, et il se refusait à établir des liens entre la Création et le Big Bang. Si aujourd’hui, cela paraît évident, ce n’était certainement pas le cas il y a 90 ans. Le Vatican, lui aussi, a mis Georges Lemaître à l’honneur en le nommant président de l’Académie pontificale des Sciences.

Georges Lemaître s’est éteint le 20 juin 1966 à Leuven.